Optimiser les images de son site web

Rédigé par Alexandre il y a 12 mois

#bash #autohébergement

Soucieux du temps de chargement des pages, notamment de celle d'accueil, j'optimise depuis quelques temps les images présentent sur ce site. Le but de cette optimisation est de réduire leur poids sans pour autant perdre en qualité visible. La plupart (la totalité ?) des images téléversées étant au format png ou jpeg, je me suis concentré exclusivement sur ces formats.

Certains CMS gère l'optimisation au téléversement des images, mais ce qui n'est pas le cas de PluXML. Je suis donc parti sur une tâche planifiée utilisant deux paquets qu'on installe comme ceci :

apt install optipng jpegoptim

Afin d'automatiser le procéssus, j'utilise la commande find pour trouver les fichiers portant l'extension souhaitée et applique la commande correspondante ; cela donne :

find /chemin/vers/le/dossier/contenant/les/images -iname "*.png" -exec optipng -o7 -strip all -preserve {} \;
find /chemin/vers/le/dossier/contenant/les/images -iname "*.jpg" -exec jpegoptim -m90 --strip-all --preserve --preserve-perms {} \;

Je travaille actuellement à la mise au point d'un petit script que je distribuerais une fois cet article édité.

Adresse IP dynamique et auto-hébergement

Rédigé par Alexandre il y a 13 mois

#bash #autohébergement

Oui, encore en 2019, certains fournisseurs d'accès à internet trouvent un intérêt aux IP dynamiques. Ne me demandez pas lequel, je ne sais pas. Ce que je sais, c'est qu'étant chez Sosh, j'ai ce problème. Problème, non, pas tant qu'on a pas besoin d'accéder à un service qu'on héberge chez soi. En effet, certains services nécessite un accès distant, que ce soit via une adresse IP ou un sous-domaine. Malheureusement, si l'IP change lorsque le modem (la box) redémarre, les deux méthodes d'accès ne fonctionnent plus.

Heureusement, des services comme DynDNS et NoIP proposent de mettre automatiquement à jour un enregistrement DNS avec l'IP externe de votre domicile. Le problème de ces deux outils, sur lesquels vous êtes forcément tombé en cherchant une solution, c'est qu'ils ne sont pas gratuits à vie. Au lieu de payer pour ce genre de service, j'ai opté pour un nom de domaine chez OVH. C'est également payant, mais aussi bien plus souple, en plus d'être français.

Dans la suite de cette article, j'explique la méthode que j'utilise pour mettre à jour un sous-domaine OVH en fonction de l'IP externe de mon modem via l'outil ddclient.

Let's Encrypt et zone OVH

Rédigé par Alexandre il y a 2 ans

#web #autohébergement

Quoi de plus contraignant que de mettre à jour tous les trois mois ces certificats ? Bon d'accord, chacun utilise sa petite méthode pour que ce soit simple et automatique, mais c'est pas forcément très propre.

Jusqu'a maintenant, j'utilisais une méthode que je qualifierais de crade. Tous les dimanche à 4h du matin, une tâche s'occupait de stopper le serveur web, générer les certificats, puis redémarrer le serveur web. Bien que ne représentant que peu voire pas du tout d'impact sur le trafic, à chaque exécution de la tâche, le site devenait inaccessible.

Étant un tantinet perfectionniste, je me suis récemment mis en quête d'une solution un peu plus propre. La solution miracle passe par deux scripts de mise à jour des DNS. Comme il est dit dans le titre, mon article traite d'une zone hébergée chez OVH. J'imagine que des scripts équivalents existent pour d'autres registraires.