Star Wars Jedi: Fallen Order

Rédigé par Alexandre il y a 1 mois

#jeu #critique #loisir

Acheté à l'occasion d'une promotion sur Steam, je ne regrette pas mon achat mais ne comprends pas comment on peut salir autant la licence.

Le jeu est plein d'aberrations graphiques. Je ne parle pas de bug parce que le jeu est sorti il y a suffisamment longtemps pour laisser le temps aux développeurs de corriger ces phénomènes. Deux exemples qui m'ont profondément agacé : - lors de la première arrivée dans le vaisseau, les vêtements continuent à flotter au vent lors du tout premier dialogue avec Cere - après avoir personnalisé son sabre laser dans le vaisseau, une animation fait sortir la lame qui passe au travers d'une poutre située au dessus de la table de personnalisation Alors oui, on pourrait se dire que ce n'est pas dramatique, mais il s'agit là d'un jeu Electronics Art et non d'un tout petit studio indépendant...

Les scènes d'action dans le jeu ont été particulièrement frustrantes pour moi. A aucun moment je n'avais la sensation de vraiment combattre. Cela m'a poussé à progressivement passer du niveau de difficulté Grand Maître Jedi à Mode Histoire.

Point positif qui fait que je ne regrette pas mon achat : le scénario. On est plongé dans un univers post-purge où on évolue avec un Jedi qui y a survécu en s'enfuyant au bon moment et en se cachant depuis. On rencontre quelques têtes connues ce qui nous permet d'avoir une idée d'où ces personnages en sont lorsque les Jedi les ont abandonné à leur sort.

Pour conclure, un jeu à acheter en promo et uniquement si vous accrochez vraiment avec l'environnement Star Wars.

Les nouveaux films vieillissent moins bien ?

Rédigé par Alexandre il y a 2 mois

#film #critique #loisir

Ce n'est pas une vraie question, mais plutôt ce que je pense et constate.

Un exemple qui me vient tout de suite en tête, c'est la saga Star Wars. Pour moi, les épisodes de 4 à 6, dans leur version cinéma originale, sont un excellent exemple de films ayant très bien vieilli. Évidemment, si on s'attarde sur certains plans, on se rend compte de l'aspect "faux" de quelques éléments. Toutefois, "faux" n'est pas le bon terme puisque la majorité de ce qu'on voit à l'image existe réellement sous forme de maquette. À l’inverse, les épisodes 1 à 3 utilisent énormément d'images de synthèse, aussi appelées infographies (CGI en anglais).

Nous y voilà, le cœur de la cerise du nœud du problème. L'infographie vieillit plus vite que des décors sous forme de maquettes, surtout si ces dernières ont été particulièrement soignées. Malheureusement, de plus en plus de films utilisent massivement l'infographie pour pratiquement tout ce que voit le spectateur. Si cela permet d'avoir de très beaux films lors de leur sortie en salle, ils ont du mal à supporter mon oeil critique cinq ou dix ans après. Afin d'illustrer mes propos, je suggère de comparer le tout premier Avengers (2012), au tout dernier Avengers: Endgame (2019). Même si le premier tient encore la route, les images de synthèses font pâle figure par rapport au dernier. Pourtant, moins de dix ans séparent ces deux films !

Dans quinze ou vingt ans, que va-t-il rester des films utilisant massivement l'infographie ? Va-t-on avoir le droit à des reboot/remake sous forme de boucle ? Ou alors, peut-on tout simplement considérer que ce sont des films jetables ?

Hellblade: Senua's Sacrifice

Rédigé par Alexandre il y a 2 mois

#jeu #critique #loisir

J'ai enfin terminé ce jeu ! Après 7 heures de stress permanent, c'est la délivrance. Les graphismes sont magnifiques, l'histoire est bien ficelée et que dire de l'ambiance... magistrale ! Je ne suis pas du genre peureux et pourtant, je n'étais pas tranquille en jouant à ce jeu. La psychose du personnage est parfaitement délivrée au joueur. J'avais initialement prévu de finir le jeu en une seule fois, mais l'atmosphère pesait beaucoup trop sur mon état moral et mental. Il ne faut clairement pas mettre ce jeu entre toutes les mains.

A ceux qui pensent que c'est un jeu d'horreur, il n'en est rien. On est purement dans l'angoisse permanente, et ce, uniquement grâce à l'ambiance qui a été créée. J'imagine que certains sont plus affectés que d'autres en jouant à ce jeu et que cela détermine finalement le plaisir qu'on a en y jouant.

L'audio du jeu est entièrement en anglais. Ça m'arrange parce que le doublage n'est pas toujours au top, mais cela pourrait en gêner certains.

Petite remarque pour finir, les fautes de frappe en fin de jeu sont un peu décevantes.

Joker

Rédigé par Edwige il y a 9 mois

#film #critique #loisir

Pendant un film j'ai souvent tendance à décrocher, je dois donc me concentrer à nouveau pour replonger dans l'histoire. Mais là... ce Joker est si psychologique, si intrigant, si déconcertant.

Joaquin Phœnix s'est emparé du personnage pour lui donner vie. Il nous ramène à la naissance du vilain et aux débuts d'une Gotham en perdition. Son interprétation est troublante de réalisme et de profondeur, il crève totalement l'écran !

Todd Phillips a réussi à nous rendre ce Joker qui nous manquait tant depuis la disparition d'Heath Ledger. Honnêtement ça faisait longtemps que je n'avais pas été autant hypnotisée par un film si sombre et en même temps si proche d'une certaine réalité.

Cet article regroupe un certain nombre de critiques rédigées par des professionnels. Tous professionnels soient-ils, ils ne donnent que leur propre opinion ; je vous invite à faire comme eux en allant voir ce film. Gardez cependant à l'esprit qu'il se rapproche plus d'un Batman Begins que d'un Avengers: Endgame. – Alexandre

Solo: A Star Wars Story

Rédigé par Alexandre il y a 13 mois

#film #critique #loisir

Je viens de m'apercevoir que personne ici n'avait parlé de ce film. Heureusement, cet article d'Hitek.fr me l'a remis en tête.

Han Solo est un personnage emblématique de la saga Star Wars et c'est pour cette raison que de nombreux fans attendaient d'en savoir plus sur la jeunesse du célèbre contrebandier.

"Emblématique" oui et c'est justement pour ça qu'il ne fallait pas se louper.

Je trouve qu'un préquel est toujours plus ambitieux qu'une suite. D'une part il faut coller à l'histoire de la suite existante en évitant de partir dans tous les sens. D'autre part, il faut composer avec l'imagination du premier public. C'est précisément là que Solo : A Star Wars Movie est un échec à mes yeux. Le prétentieux Han Solo au mille vies de la première trilogie s'est avéré n'être qu'un simple humain. A mes yeux, la légende construite par George Lucas autour de ce personnage a été bafouée. Afin de finir ce paragraphe que je pensais faire bien plus court, deux exemples de préquels que j'ai apprécié et qui, de mon point de vue toujours, ne souffrent pas des mêmes défauts : Rogue One - A Star Wars Story et X-Men : le commencement.

L'échec [...] peut aussi s'expliquer par sa sortie trop rapide après l'Episode VIII, seulement 5 mois

A l'heure des abonnements illimités et s'agissant d'un film de l'univers Star Wars, je trouve cette excuse un peu faiblarde, mais bon.

La communication n'avait pas commencé avant la sortie de l'Episode VIII car cela aurait pu troubler le grand public.

Comme quoi ils nous prennent vraiment pour des idiots.

Maintenant que vous savez ce que je pense du film, mais également de l'article d'Hitek.fr, je vais vous faire une recommandation. Ne dépensez pas trop d'argent pour ça mais faites vous votre propre opinion !

Bon allez Disney, sans rancune hein.