Facebook, c'est fini entre nous !

Rédigé par Alexandre il y a 2 ans

#cestmonchoix #vieprivée #loisir

"Roh non, le mec met des semaines à pondre un article et il nous raconte sa vie..." Bah mon petit pote, t'es chez moi ici, je dis ce que je veux et si t'as des choses à dire, balance ton article dans le formulaire de contact !

Donc ! Comme vous pouvez le deviner avec le titre, je me suis séparé de Facebook. Le jugement du divorce fut rendu le 1er février 2019 suite à de nombreux mois de réflexion et une association d'idées.
Au cours des derniers mois, il m'arrivait régulièrement de pester contre Facebook. D'un coté, les suggestions pour ajouter des inconnus à mon réseau. De l'autre, de la publicité omniprésente et complètement intégrée au fil d'actualités.
Au final, c'est Facebook lui-même qui m'a tendu le bâton pour se faire battre. Le matin du divorce, une publication spéciale m'était proposée. Il s'agissait d'avertir mon réseau que cela faisait pile dix ans que je m'étais inscrit. Malheureusement en parcourant mon fil d'actualités ce matin là, je suis tombé sur le hashtag #10yearschallenge. Dans mon cerveau, deux fils se sont touchés.

J'ai immédiatement préparé la suppression de mon compte en : avertissant mon réseau, récupérant l'ensemble de mes données personnelles et en appuyant sur le bouton Supprimer le compte.

Même si cela n'a fondamentalement pas changé ma vie, j'ai l'impression d'avoir plus de temps pour plein de choses. C'est tout même hallucinant d'avoir cette impression alors que je ne publiais que très rarement. Au final, je ne faisais que regarder, sans avoir de réelle raison de le faire ; une sorte d'addiction ?

Un VPN prêt à l'emploi en cinq minutes

Rédigé par Alexandre il y a 2 ans

#vieprivée #debian #loisir

Dès lors qu'on voyage un peu, même en France, il est courant de se connecter au réseau sans-fil du lieu où on se trouve ne serait-ce que pour lire ses courriels ou envoyer des nouvelles à toute la famille via une application de discussion instantanée. Quoi de plus banal, n'est-ce pas ?

Certes, mais quelle confiance accordez-vous au réseau auquel vous accédez ? Personnellement, aucune. En effet, le réseau peut très bien être proposé par une tierce personne mal intentionnée. Avant l'avènement du HTTPS, il était bon pour une personne mal intentionnée de snifer le réseau pour guetter, par exemple, des identifiants de connexion.

Autre chose, acceptez-vous que le propriétaire du Wifi puisse savoir ce que vous avez fait ?
Personnellement, non, mais parfois on n'a pas tellement le choix. En effet, la plupart des réseaux ouvert disposent de conditions d'utilisations, que personne ne lit, qui permettent à l'entreprise de stocker et parfois analyser votre navigation. Cela permet certes de couvrir l'entreprise en cas d'utilisation illicite, mais également de faire de la publicité ciblée.

Je ne vous ai pas convaincu, tant pis ; voyons une utilisation plus banale d'un VPN : relié deux réseaux distants entre eux. Un exemple comme un autre, utiliser le Steam Link pour jouer sur votre PC portable où que vous soyez. Bon ok, Wireguard n'a pas encore deent officiel pour Windows, mais ça va venir !

Cette fois je pense avoir convaincu un petit peu plus de monde, du coup, on va pouvoir parler de la solution retenue.